1 / 1

« Nous nous remettons toujours en question »

Les journées étaient longues. Il y a plus de soixante ans, Aloys F. Dornbracht alors âgé de 57 ans et son fils Helmut travaillaient jusqu’à cinq heures de l’après-midi dans d’autres entreprises pour monter leur propre affaire dans une vieille baraque d’Iserlohn grâce à leurs salaires perçus. Soir après soir, ils travaillaient à leur établi et peaufinaient le premier brevet Dornbracht concernant un tout nouveau robinet avec bec extensible. Jusqu’à présent, c’est cet esprit d’entreprise où l’on prend des risques et où l’on souhaite la bienvenue aux changements qui fait le succès de l’entreprise familiale. Avec les premières robinetteries dans sa valise, Aloys F. Dornbracht s’est rendu en train à Cologne où il a littéralement fait du porte-à-porte auprès des commerçants. Quelques années plus tard, l’entreprise produisait 40 000 pièces par mois. Aujourd’hui, les fils de Helmut Dornbracht, Andreas et Matthias, sont à la tête de cette entreprise de taille moyenne qui est devenue en soixante ans le fabricant leader mondial de robinetteries haut de gamme et qui a pesé essentiellement sur l’importance culturelle du design, de l’architecture et de la technologie dans la salle de bains.

Plus...
« Notre philosophie et nos activités sont marquées par la remise en question permanente de nous-mêmes et de nos créations », indique Andreas Dornbracht, responsable des secteurs Marketing et Distribution au sein de l’entreprise. L’invention du bec déverseur extensible a été suivie par d’innombrables innovations pour la salle de bains qui ont prédit les évolutions sociales et culturelles à venir et qui les ont même souvent anticipées. Dans les années 50, lorsque la salle de bains séparée devenait la référence dans les nouveaux bâtiments, Dornbracht a agrandi l’entreprise autour de la baraque et embauché du personnel afin de répondre à la demande croissante. Dans les années 60 et 70, la fonctionnalité a été mise en avant et avec elle la réorganisation des points d’eau : douche avec thermostat, lavabo avec mitigeur monocommande et armoire à glace, tablette, lumière et interrupteurs compris.
La première robinetterie de luxe.
 « On s’est d’abord moqué de nous ». En 1969, avec la robinetterie de luxe de l’édition 2000, Helmut Dornbracht a fait le premier pas décisif qui a permis à l’entreprise de se démarquer durablement de la concurrence. On s’est d’abord moqué de Dornbracht et de sa robinetterie large en forme de faucille qui surgit du lavabo tel le jet d’une fontaine. Les clients ont réagi différemment. Leur conscience du design a été éveillée et Dornbracht a fondé un tout nouveau segment de marché. Ce n’est vraisemblablement pas la seule fois qu’une innovation de Dornbracht a suscité l’étonnement. Dans les années 80, lorsque fonction et technologie ne faisaient plus aucune différence aux yeux des clients, Dornbracht a présenté la robinetterie Domani conçue par Dieter Sieger. Ce produit attirant l’attention était contesté, même au sein de l’entreprise. D’un point de vue actuel, il tombait vraiment bien : Domani a été maintes fois copié et est devenu un faiseur de tendances international. En définitive, cette série a marqué l’heure de naissance de la marque Dornbracht actuelle : une entreprise qui fait de l’orientation stylistique et culturelle dans la salle de bains et la cuisine le thème central de sa philosophie.
1992 – Avec Tara, un classique du design est
né. Au début des années 90, Dornbracht a consolidé le rôle du fabricant novateur de robinetteries et d’accessoires design en lançant sur le marché la robinetterie à deux poignées Tara. Encore un concept très innovant car, à cette époque, le mitigeur monocommande semblait intouchable sur le marché. « En fait, un mitigeur à deux poignées était considéré comme rétrograde. Mais le temps était venu de réinterpréter cet archétype », indique Andreas Dornbracht. Une fois encore, Dornbracht a pris une voie « différente des autres ». Le design minimaliste de Peter Sieger a valu à Tara son statut de série culte. Récompensée par de nombreux prix internationaux, elle fait aujourd’hui figure de classique du design et est le modèle d’innombrables copies dans le monde entier.
Dornbracht développe une nouvelle identité culturelle
Dès 1989, Dornbracht a intégré des robinetteries de cuisine dans sa gamme et, dès 2005, accéléré son engagement dans ce secteur grâce au design original de ses produits. Cependant, l’exigence formulée par les frères Dornbracht allait au-delà du rôle de précurseur dans le segment des robinetteries design de haute qualité. La question était de savoir ce qui vient après la forme et la fonction. Convaincu par l’idée selon laquelle la réflexion culturelle autour de l’élément eau donnerait des impulsions essentielles au développement futur de l’entreprise, Dornbracht a réorganisé sa structure en 1996. L’agence de communication Meiré und Meiré conseille dorénavant l’entreprise dans le développement d’un engagement artistique et culturel étendu. Des artistes, photographes, auteurs, musiciens et designers traitent depuis les ensembles thématiques concernant les rituels et la culture. La série de publications Statements illustre ce processus à orientation internationale auquel collaborent, depuis 1996, de nombreux artistes de renom dans divers formats et supports. Les enseignements tirés de la réflexion culturelle ont formé de manière déterminante l’esprit d’entreprise et ont été intégrés en 2003 au développement d’une nouvelle esthétique élémentaire de robinetterie et de salle de bains. Les besoins des utilisateurs dans la salle de bains faisaient l’objet de toutes les attentions. Avec MEM, Dornbracht a présenté une robinetterie dont la forme passe au second plan et a transformé avec la salle de bains rituelle MEM les considérations fondamentales sur le thème des rituels en concept architectural. Avec Tara .Logic et Elemental Spa, deux autres articles sur l’architecture rituelle dans la salle de bains sont parus jusqu’en 2007. « Fabrique fractale » – Progrès et croissance sur le site d’Iserlohn. Le succès rencontré sur les marchés internationaux s’est accompagné d’un besoin d’innovation permanent sur le site de production d’Iserlohn dont la superficie est passée de 8 000 mètres carrés dans les années 70 à plus de 25 000 mètres carrés. Pour Matthias Dornbracht, responsable de la production, des achats et de la logistique depuis l’arrivée des frères dans l’entreprise, la flexibilité et la rentabilité faisaient et font partie des principaux objectifs de toute amélioration technique lors de la fabrication de lots de petite taille en cas d’exigences de qualité extrêmes. En outre, afin d’assurer la position de leader de l’entreprise à long terme sur le marché mondial, Matthias Dornbracht a lancé il y a quelques années un processus censé convertir progressivement la structure hiérarchique et figée de l’entreprise en modules autonomes aussi bien sur le plan constructif qu’opérationnel. Aujourd’hui, les collaborateurs d’un même domaine d’activité travaillent ensemble et, en grande partie, sous leur propre responsabilité dans un module couvrant tous les secteurs de l’entreprise, du développement à la distribution en passant par l’approvisionnement et la fabrication. Ce développement de la « fabrique fractale » doit renforcer la compréhension des collaborateurs envers leur contribution au succès de l’entreprise où ils décident de manière autonome, exploitent les hiérarchies plates et simplifient globalement les choses. La transformation cohérente du principe modulaire est devenue l’idée directrice de l’adaptation à long terme des unités techniques de fabrication et d’organisation de l’entreprise, par exemple dans la galvanisation, le processus de création de valeur le plus important lors de la fabrication de robinetteries haut de gamme. Eté 2009, après qu’un incendie ait complètement détruit l’ancien atelier de galvanisation sur châssis, le nouveau traitement de surface a été mis en œuvre au printemps sur deux lignes de production capables, grâce à leur structure modulaire, de fonctionner de manière très flexible et spécifique à chaque produit. Matthias Dornbracht a déclaré : « Notre système de production passe après l’exigence du design. Aucun rayon, ni aucune arête n’est modifié pour que nous puissions fabriquer plus vite ou à meilleur marché. » A l’avenir, l’élément eau occupera de plus en plus une place centrale. Dornbracht conserve sa position de fabricant leader mondial de robinetteries et d’accessoires design de haute qualité parce que l’entreprise ne cesse d’investir dans de nouvelles voies et idées. Les réflexions menées autour de la culture et de l’architecture dans la salle de bains et la cuisine en tant qu’espaces de vie ont permis de découvrir davantage l’élément central qu’est l’eau et sa signification au quotidien. Aujourd’hui, Andreas Dornbracht est convaincu que le design sera durablement soumis à un contexte organisationnel et technique qui se conforme plutôt aux besoins des utilisateurs et tient compte des multiples formes de l’eau. Lors de ce développement, Dornbracht répond d’ores et déjà à son rôle de précurseur de tout un secteur. Avec le développement de l’ATT (Ambiance Tuning Technique), l’entreprise assortit par exemple ses produits pour la salle de bains, les Balance Modules, d’un programme de fond. La technologie met à la disposition de l’utilisateur des scénarios chorégraphiés qui peuvent être lancés d’une simple pression de bouton. Un dispositif numérique commande les divers points d’eau qui règlent la température et la quantité d’eau déversée sur l’utilisateur, au centre de la douche. Le domaine des innovations dédiées à la cuisine considère aussi l’essence et la diversité de l’eau de manière plus précise. Ainsi, le concept des Water Zones permet la séparation physique des différents processus de travail ayant recours à l’eau : Preparing, Cooking, Cleaning, Drinking. Cette séparation, semblable à celle des cuisines professionnelles, s’adapte à la cuisine des particuliers et évoque clairement un quotidien animé. Andreas Dornbracht : « Jusqu’à présent, le matériel était particulièrement mis en avant avec le produit et l’architecture. Notre prochain grand défi sera de nous intéresser au logiciel, à l’eau. »

Moins

Facts

  • Portrait

    Robinetteries haut de gamme d’Iserlohn. Avec ses produits innovants pour la cuisine et la salle de bains, l’entreprise familiale Dornbracht sert de référence mondiale.   Plus...
  • Historique

    Depuis plus de 60 ans, le nom Dornbracht incarne le courage d’emprunter de nouvelles voies. Tout a commencé après le travail dans une baraque d’Iserlohn.   Plus...

Competence

  • Efficacité

    « Le collaborateur doit savoir exactement dans quelle mesure il participe au succès de l’entreprise » – Dornbracht accroît la productivité du site d’Iserlohn.   Plus...
  • Technologie

    Il est facile d’effectuer un traitement de surface sur des formes géométriques complexes – avec la nouvelle installation de galvanisation, Dornbracht s’est clairement assuré une longueur d’avance sur ses concurrents.   Plus...
  • Durabilité

    Chez Dornbracht, la gestion durable naît de l’interaction entre les créateurs et va au-delà du respect des prescriptions légales.   Plus...
  • Qualité

    Des distinctions internationales et des clients d’excellence aux exigences très élevées prouvent la qualité exceptionnelle des produits Dornbracht.   Plus...
  • Partenariat

    On reconnaît aux stratégies d’entreprise et aux relations entretenues qu’un consortium anonyme détient tous les fils de l’entreprise Dornbracht entre ses mains.   Plus...
  • Premium

    Dornbracht affine son identité culturelle – et contribue de cette manière au processus d’apprentissage de la marque Premium.   Plus...

Portail carrière

  • Portail carrière

    Des possibilités d’emploi et de formation intéressantes et exigeantes dans une entreprise qui vise à être « différente et meilleure que les autres ».   Plus...