Download

Back to overview

Rafraîchissement garanti. Elle n'a plus de secrets pour nous : l'eau potable

Iserlohn/Bologne Aux États-Unis, utiliser une fontaine à eau, source accessible à tous, est la chose la plus naturelle qui soit. Il suffit de se baisser et de presser sur le levier pour qu’un jet d’eau long d’environ un pouce jaillisse de la sourcee. Des fontaines à eau sont installées dans toutes les écoles et dans tous les lieux publics. Et elles sont très souvent utilisées. Il convient cependant d’éviter si possible une voire même deux choses, à savoir presser l’embout avec la main ou la bouche. Même les Américains les plus gentils refuseront dans ce cas de se montrer compréhensifs car il s’agit ici d’une règle élémentaire d’hygiène.

En matière de rafraîchissement, les États-Unis donnent, aujourd’hui encore, le ton. Dans les années 50, les sodas y étaient déjà servis glacés et le fait que le réfrigérateur constitue la source naturelle d’approvisionnement en glaçons et eau potable, est une chose naturelle dans tout le pays, de l'État du Maine à l'Arizona. Rien de surprenant donc à ce que ces fanatiques de la fraîcheur aient équipé leurs bureaux de distributeurs d’eau filtrée. Parfois, peu de choses suffisent pour accéder au bien-être !

L’eau, celle qui s’écoule d’une conduite d'eau, compte parmi les plus grands exploits de la civilisation. Sur des centaines de kilomètres, des aqueducs transportaient l’eau des montagnes d’Albanie au cœur de la métropole mondiale de Rome. Avec du pain et des jeux, mais aussi des fontaines et sources d’eau potable publiques, on veillait à entretenir le peuple dans de bonnes dispositions. Les princes et papes de la Renaissance s’en souvinrent, qui firent installer des fontaines aux apparences somptueuses, mais n’oublièrent jamais combien le divertissement, la nécessité, les jeux aquatiques et l’écopage de l’eau étaient des activités proches l’une de l’autre. L’accès libre à l'eau potable, distribuée à partir des conduites antiques aux nombreuses fontaines et nombreux bassins des quartiers urbains, demeura la règle d’or.

L'eau est sacrée. Peut-être parce que nous savons inconsciemment que nous sommes nous-mêmes constitués aux deux tiers de l'association vitale de deux atomes d'hydrogène et d'un atome d'oxygène. Au cours de 80 années d’existence, ce sont environ 50 000 litres d’eau qui traversent notre corps.

Au passé comme au présent, l’eau est l’élément le plus précieux. On le célèbre et en jouit, on le boit, on l’utilise, on le salit et, dans un cycle éternel mêlant l’évaporation et la pluie, il renaît sans cesse sous la forme d'une matière fluide tombée du ciel, avant de s'infiltrer dans la terre ou de s'évaporer à nouveau. « Le principe de toutes choses, c’est l’eau », déclare le Faust de Goethe en citant le philosophe de l’Antiquité, Thales, « tout vient de l’eau et tout retourne à l’eau. ». L'ordonnance allemande sur l’eau potable n’a plus que faire de tant de poésie. Elle applique à l’eau potable les critères suivants : celle-ci doit être d’un goût neutre et fraîche, incolore, sans odeur, contenir des matières minérales dissoutes, tout en étant exempte d'agents pathogènes et inoffensive pour la santé.

Ce qui ici paraît banal, constitue un problème dans la majorité des pays. La bouteille d’eau en matière plastique y remplace la source d’eau qui est polluée, contient trop d’engrais, contaminée ou tout simplement insalubre. Pourtant, l’eau recèle un caractère magique que ressent tout randonneur qui s’arrête à une source. Les lieux d’où jaillissent les sources naturelles ont de tout temps quelque chose de surnaturel. Fonts baptismaux, chapelles dans des grottes et baptistères surélèvent l’élément. Ils font comprendre une chose : c'est ici que se trouve le commencement, le noyau, le centre de la communauté. Il a fallu attendre plusieurs siècles pour que la fontaine publique, le robinet qui se trouvait sur la place publique, ne trouve place au cœur de la maison, entre les marmites, poêles, poêlons et casseroles. L’évier vint s’ajouter à la cuisinière. Et plus tard, le réfrigérateur, à partir duquel les Américains tirent si naturellement de la glace, comme s'il s'agissait d'un robinet situé dans la montagne. Quel parcours dramatique, du torrent à la technique moderne qui, tel un cocon, enferme l'indispensable.
Le rafraîchissement n'est pas une question de lieu mais plutôt de point de vue. L'eau est la ressource principale de notre existence. En Europe centrale, la qualité de l’eau potable est, à beaucoup d’endroits, supérieure à celle de l’eau minérale. L’eau rafraîchissante tirée du robinet est un exemple pratique de la préservation des ressources : pas de bouteilles en plastique, pas de poids, pas de logistique. Les Américains appellent cela la « convenience » ou commodité.

Sieger Design a conçu pour Dornbracht la source du 21ème siècle : élégante et discrète, pratique et naturelle. La « Zone Drinking », c’est ainsi qu’on l’appelle, ne doit pas obligatoirement être placée dans la cuisine. D’encombrement réduit, elle peut également trouver sa place dans la sphère habitée. Un petit bac, des robinetteries de petite taille. Rien ne doit détourner l’attention de l’acte du rafraîchissement, rien ne doit perturber ce geste si naturel.

Si la salle de bain est le lieu qui nous permet d’aller à la rencontre de nous-mêmes, la cuisine est le lieu où la communauté grandit. Autour du feu et de la source. C'est ainsi que, depuis toujours, on a construit. La source capturée devient le point central naturel, le lieu qui crée des liens. L’eau est depuis toujours synonyme de civilisation. Elle demeure à la fois insaisissable et belle, rafraîchissante et mystérieuse, vivante et vitale.

Au sujet de Dornbracht
L’entreprise Aloys F. Dornbracht GmbH & Co. KG, dont le siège principal se trouve à Iserlohn, est un fabricant actif sur le plan mondial dans le secteur des robinetteries et accessoires design haut de gamme pour la salle de bains et la cuisine. L’entreprise récolte régulièrement des prix de design internationaux pour ses produits et se distingue en outre depuis 1996 par un engagement durable dans le secteur de la culture. Depuis 2006, elle publie « Dornbracht – the SPIRIT of WATER » dans une édition Salle de bains et Cuisine, qui documente l’évidente philosophie de Dornbracht en tant qu’entreprise de dimension culturelle et souligne la large gamme présentée par la marque Dornbracht. A la fois magazine et catalogue, cette publication réalise le lien entre inspiration, dialogue et innovation, qui caractérise la philosophie et le travail chez Dornbracht.

Pour obtenir de plus amples informations concernant Dornbracht et les produits fabriqués par l’entreprise, ainsi que le communiqué de presse sur support numérique, consultez le site Internet : www.dornbracht.com ou le service de presse de Dornbracht : Meiré et Meiré, Stephanie Eckerskorn / Aline Wenderoth, Lichtstr. 26-28, 50825 Cologne, Tél. : +49(0)221 57770-416 / -402, e-mail : s.eckerskorn@meireundmeire.de / a.wenderoth@meireundmeire.de. Vos interlocutrices chez Dornbracht : Anke Siebold, Köbbingser Mühle 6, 58640 Iserlohn, Tél. : +49(0)2371 433-2118, e-mail : asiebold@dornbracht.de

Le Water Dispenser Tara Ultra s’inspire du design aux formes élancées de l’ensemble de la série et s’intègre parfaitement dans la zone Drinking.
Dans la version Hot & Cold, le Water Dispenser fournit à la fois de l’eau chaude et de l’eau froide (photo : série Tara Ultra). Le levier actionné vers l'avant permet d'obtenir de l'eau chaude, tandis que pour avoir de l'eau froide, il faut, à l'inverse, l'actionner vers l'arrière.
L’autre version design du Water Dispenser, créée à partir de la série Lot, est unique en son genre : sa forme sculpturale, aux formes angulaires prononcées, avec un bec extrêmement plat, est une première mondiale.
Le Water Dispenser de la zone Drinking constitue la source d’eau « pour boire » de la cuisine et s’intègre tout aussi harmonieusement dans le reste de la maison.
La bouteille d’eau en plastique fait souvent office de source d'eau potable dans la cuisine.
Verres à eau empilés mis à disposition à proximité directe de la Water Zone Drinking.
Le point d’eau « pour boire » est un exemple pratique de la préservation des ressources : pas de bouteilles en plastique, pas de poids, pas de logistique.
La Water Zone Drinking offre un accès pratique à l’eau potable dans l'ensemble de l’habitat : l’eau est toujours disponible, dans la cuisine, le séjour, la salle de bains ou même le spa.