Download

Back to overview

Extra/Ordinary. A further dimension on the rise of New Normal Dornbracht Conversations 3 à Iserlohn

Iserlohn C'était la troisième édition de la plate-forme de discussion créée en 2008 par Dornbracht qui aborde les tendances actuelles qui naissent à l'intersection du design, de l'architecture et de l'art. Cette fois, ce débat intitulé « Extra/Ordinary – A further dimension of the rise of New Normal » auquel l'entreprise de dimension internationale avait invité à étudier sous un regard nouveau le design.

Experience of water contre experience of the object
Dans un premier temps, le designer Michael Sieger, Mateo Kries, le commissaire en chef du Musée Vitra Design, et Andreas Dornbracht ont discuté de l'histoire et de l'évolution du design. Un accord a rapidement été trouvé sur ce point : le groupe de « Memphis » a été, dans les années 1980, le dernier grand mouvement influent de design. « Sa philosophie est aujourd'hui encore intéressante parce que Memphis a souligné l'aspect émotionnel du design », explique Michael Sieger. Depuis, on a surtout constaté l'apparition de microtendances, comme le collectif Droog, qui implante le design dans notre monde multioptionnel. Actuellement, les thèmes de la « numérisation » et du « développement durable » sont les grands défis de notre époque. De plus, les consommateurs modifient leurs comportements et s'engagent dans de nouvelles directions : « Nos produits ne sont presque plus des symboles de statut social. L'aspect d'un produit a moins d'importance. Il est plus important de profiter de l'événement promis par le produit », analyse Andreas Dornbracht. Et Mateo Kries ajoute : « Aujourd'hui, le design est là pour maîtriser la vie quotidienne ce qui crée un cadre décontracté permettant l'acceptation de produits durables. »

No Dogma!
Le deuxième volet – qui regroupait Matteo Thun, architecte et designer, Mike Meiré, directeur artistique, et Thomas Wagner, auteur et critique – a vu la discussion se poursuivre autour du thème « design Extra/Ordinary ». L'esthétique souvent citée de ce que l'on appelle la « Nouvelle Normalité » est la réponse du design à la société de la connaissance et de l'information. On y compte des produits comme l'iPhone ou l'iPad, dont l'aspect extérieur s'efface pour donner plus d'espace au contenu. Selon Mike Meiré : « L'aspect extérieur est relativement peu spectaculaire, c'est l'intérieur qui est intéressant. » – Le design devient ainsi moins visible. Pourtant, il ne perd en rien de son importance. Au vu de la numérisation grandissante, la grande mission du design est de « gérer la contradiction née du fait que l'on ne comprend plus les produits, mais que l'on est malgré tout en mesure de les utiliser », explique Thomas Wagner. La devise design de l'avenir devrait donc être « use technology – not dress technology », lance Matteo Thun. Finalement, le débat a abouti à la conclusion que notre « univers design pulvérisé » (Matteo Thun) n'est pas dépourvu de repères, même en l'absence des « ismes » ayant été discutés au début. « Les dogmes perdent en importance », a lancé Mike Meiré. C'est bien ainsi car l'ouverture d'esprit et la curiosité sont aujourd'hui des qualités décisives pour les designers.
Cette manifestation a été animée par Marcus Fairs, journaliste plusieurs fois primé et fondateur du blog de design « dezeen.com ».

Le film documentaire sur les Dornbracht Conversations 3 est disponible sur www.dornbracht.com.

Dornbracht Conversations
Les Dornbracht Conversations ont été inaugurées en 2008 et présentent une série d'entretiens qui traitent, sous forme de plate-forme de discussion, des tendances actuelles en termes de design, d’architecture et d’art. Cette série des Dornbracht Conversations (DC) réunit chaque fois trois à quatre experts issus de différentes branches (design, art, architecture, sciences et médias) qui sont invités à discuter de questions centrales concernant un sujet donné, de présenter leurs propres expériences et théories et de discuter avec le public. Les Dornbracht Conversations 1 (DC 1) ont eu lieu à Iserlohn ; elles étaient consacrées au sujet « Qu’est-ce qu’un classique moderne et quelle est la position du classique dans une culture transversale ? ». À la mi-septembre, les Dornbracht Conversations 2 (DC 2) se sont tenues au Musée Ludwig de Cologne et leur thème était: « Le design est-il de l'art, l'art est-il du design ? » Les participants à cette table ronde étaient l'artiste Tobias Rehberger, le collectionneur d'art Harald Falckenberg, le designer Konstantin Grcic, ainsi que le directeur artistique Mike Meiré.

Biographies des participants

Andreas Dornbracht
Né en 1959, Andreas Dornbracht a achevé en 1983, après son baccalauréat et son service militaire, des études de sciences économiques à l'université de Dortmund. Après avoir passé une année comme vice-président Marketing chez un importateur de produits sanitaires aux USA, il prend en 1985 les fonctions d'assistant de direction dans la société Aloys F. Dornbracht GmbH & Co. KG. Depuis 1991, il y occupe les fonctions de gérant des secteurs d’activités Marketing et Ventes. Il partage la gérance avec son frère Matthias et Ralph Dihlmann. La société Aloys F. Dornbracht GmbH & Co. KG, dont le siège se trouve à Iserlohn, en Allemagne, est une entreprise d’envergure internationale spécialisée dans la fabrication de robinetteries et d’accessoires design haut de gamme pour la salle de bains et la cuisine. L’entreprise reçoit régulièrement des prix de design internationaux pour ses produits et se distingue depuis 1996 par un engagement durable dans le secteur de la culture. Cet engagement culturel de long terme exprime l’ambition de Dornbracht de développer une identité d’entreprise et des culturelles propres.

Mateo Kries
Mateo Kries, né en 1974, est Directeur/Conservateur du Musée Vitra Design et auteur du livre « Total Design – L'inflation de la conception moderne ». Après un volontariat au Musée d'Art populaire marocain à Marrakech/Maroc, il a assumé de 1995 à 2000 la fonction de commissaire des expositions du Musée Vitra Design de Weil/Rhin dont, par exemple, « Automobility – Ce qui nous fait bouger » (1999) ou « Mies van der Rohe » (2004). De 2000 à 2006, il dirige la mise en place et la direction du Musée Vitra Design de Berlin. Depuis janvier 2007, il est responsable de la programmation et des contenus du Musée Vitra Design Weil ; depuis 2011, il est l'un des deux nouveaux directeurs de cet établissement. De même, il est cofondateur du DESIGNMAI à Berlin, enseigne l'histoire et la théorie du design à Hambourg et Berlin ; il est éditeur de nombreuses publications consacrées à des sujets de design tels que Mies van der Rohe, Issey Miyake et Le Corbusier.

Matteo Thun
Matteo Thun, architecte et designer, né en 1952 à Bozen, a fait ses études à l'Académie d'Art de Salzbourg, sous la direction d'Oskar Kokoschka, et à l'Université de Florence. Avec Ettore Sottsass, il est l'un des cofondateurs du mouvement « Memphis » à Milan et partenaire de « Sottsass Associati » de 1980 à 1984. De 1983 à 2000, il enseigne à l'École Supérieure d'Arts Appliqués de Vienne, en Autriche. De 1990 à 1993, il occupe le poste de Directeur artistique chez Swatch. En 1984, Matteo Thun ouvre son propre studio à Milan. Son entreprise actuelle, Matteo Thun & Partners, avec Luca Colombo, Herbert Rathmaier et Antonio Rodriguez comme partenaires, a été fondée en 2000 et emploie 50 architectes et designers.

Michael Sieger
Michael Sieger, né en 1968, gérant de Sieger Design, a étudié le design industriel et commercial à Essen et Münster. Très tôt, il occupe des responsabilités dans l'entreprise familiale. Michael Sieger a été récompensé par de nombreux prix internationaux de design et a participé à de nombreuses expositions. Sieger design et Dornbracht collaborent depuis 1985. Leur première robinetterie réalisée en commun « DOMANI » a été suivie par de nombreuses séries de robinetteries à succès comme « TARA » qui sont encore commercialisées aujourd'hui dans plus de 60 pays du monde. L'agence Sieger Design, dirigée pour la deuxième génération par les deux frères Christian et Michael Sieger, fait partie des cabinets de design les plus renommés d'Europe.

Mike Meiré
Mike Meiré, né en 1964, travaille et vit à Cologne. En 1987, il fonde avec son frère Marc l’agence Meiré und Meiré et en 2001, l’entreprise de production culturelle NEO NOTO. Parmi ses projets les plus importants, citons le magazine APART consacré à l'art et à la culture, ainsi que le magazine économique « brand eins », plusieurs fois primé. Outre sa collaboration à des magazines tels que « Arch+ », « kid’s wear », « 032c » ou « MINIInternational », il met en scène des projets consacrés à la vision des marques sous les perspectives de l'art, de l'architecture, de la mode et du design. C’est ainsi qu’il a développé et qu’il dirige, avec Dornbracht, la série de projets « Statements » suivie par « Edges », qu’il alimente avec ses propres contributions artistiques. Passe-frontière routinier entre les disciplines, il alterne les positions de directeur artistique, de designer et de commissaire d'exposition. Il travaille depuis plus de 15 ans comme directeur artistique de Dornbracht et assume la responsabilité entre autres de la communication des produits et de la marque.

Thomas Wagner
Thomas Wagner, né en 1955, est auteur, critique d'art et expert en design. Il suit des études de littérature allemande et de philosophie à Heidelberg et Brighton, dans le Sussex. Depuis 1991, il est rédacteur spécialiste des arts graphiques de la FAZ et, depuis 1997, responsable du design. Aux côtés d'Eduard Beaucamp, grand maître du classique et du moderne, il a été responsable de l'évaluation d'œuvres d'art contemporaines. Thomas Wagner est professeur honoraire et enseigne l'art et la critique d'art à l'Académie des Arts plastiques de Nuremberg. Il publie régulièrement dans le magazine ART en tant que critique de société ou que critique de design et aussi dans les colonnes de « Stylepark », etc.

Marcus Fairs (Animateur)
Marcus Fairs a entamé sa carrière de journaliste en écrivant des articles pour « Blueprint », « The Guardian », « The Independent on Sunday » et « Conde Nast Traveller ». En 2003, il lance « Icon », magazine international d'architecture et de design, dont il a été éditeur jusqu'au mois de novembre 2006. « Icon » s'est très rapidement établi comme l'une des publications de design les plus célèbres et les plus influentes du monde et a remporté toute une série de récompenses dont le prix « Launch de l'année » et « Designer de l'année 2003 », ainsi que « Monthly Magazine of the year » en 2005 et 2006. Marcus Fairs lui-même a été récompensé à de multiples reprises, comme « Journaliste de l'année » en 2002 et « Journaliste d'architecture de l'année » en 2004, entre autres. Il a remporté un prix pour « BSME Best Brand-Building Initiative » en 2005. Marcus Fairs vit et travaille à Londres. (www.dezeen.com)

Au sujet de Dornbracht
L’entreprise Aloys F. Dornbracht GmbH & Co. KG, dont le siège principal se trouve à Iserlohn, est un fabricant actif sur le plan mondial dans le secteur des robinetteries et accessoires design haut de gamme pour la salle de bains et la cuisine. L’entreprise récolte régulièrement des prix de design internationaux pour ses produits et se distingue en outre depuis 1996 par un engagement durable dans le secteur de la culture. Depuis 2006, elle publie « Dornbracht – the SPIRIT of WATER » dans une édition Salle de bains et Cuisine, qui documente l’évidente philosophie de Dornbracht en tant qu’entreprise de dimension culturelle et souligne la large gamme présentée par la marque Dornbracht. À la fois magazine et catalogue, cette publication réalise le lien entre inspiration, dialogue et innovation, qui caractérise la philosophie et le travail chez Dornbracht.

Pour obtenir de plus amples informations concernant Dornbracht et les produits fabriqués par l’entreprise, ainsi que le communiqué de presse sur support numérique, consultez le site Internet : www.dornbracht.com ou le service de presse de Dornbracht à France: MLA Connection PR, Camille Autin, 2 rue de la lune, 75002 Paris, Tél. : +33(0)1532499149 ; e-mail : camilleautin@mlapresse.fr

La troisième édition des Dornbracht Conversations a eu lieu le 17 février.
Photos: Hartmut Nägele
Copyright: Dornbracht
Les Dornbracht Conversations ont été inaugurées en 2008 et et présentent une série d'entretiens qui traitent, sous forme de plate-forme de discussion, des tendances actuelles en termes de design, d’architecture et d’art.
Photos: Hartmut Nägele
Copyright: Dornbracht
Les Dornbracht Conversations 3, sous le titre « Extra/Ordinary – A further dimension of the rise of New Normal », ont traité du regard modifié porté sur le design aujourd’hui.
Photos: Hartmut Nägele
Copyright: Dornbracht
Cette manifestation a été animée par Marcus Fairs, journaliste plusieurs fois primé et fondateur du blog de design « dezeen.com ».
Photos: Hartmut Nägele
Copyright: Dornbracht
Les participants du premier volet (de g. à dr.) : Marcus Fairs (animateur) ; Andreas Dornbracht (gérant de Dornbracht) ; Michael Sieger (designer) ; Mateo Kries (conservateur en chef du Musée Vitra Design)
Photos: Hartmut Nägele
Copyright: Dornbracht
Les participants du second volet (de g. à dr.) : Marcus Fairs (animateur) ; Mike Meiré (designer), Thomas Wagner (critique de design) ; Matteo Thun (architecte)
Photos: Hartmut Nägele
Copyright: Dornbracht
Visualisation 3D en temps réel des Dornbracht Conversations 03 par Andreas Muxel et Jakob Penca.
Photos: Hartmut Nägele
Copyright: Dornbracht
Visualisation 3D en temps réel : le texte est généré afin de donner une image de l'ambiance de cette discussion. Le système repose sur un équilibre physique des forces entre le locuteur et les mots clés qu’il prononce dans l'espace tridimensionnel. La pondération et les liens entre les différents mots sont visualisés par l'intermédiaire de leur trajectoire autour du locuteur correspondant.
Photos: Hartmut Nägele
Copyright: Dornbracht