1959, Capital Avenue.

Martin Boyce analyse et interprète, tel un archéologue, des fragments modernistes du design. Souvent en recourant aux répertoires de formes et de matériaux de grands architectes et créateurs. 1959, Capital Avenue - telle est l'adresse fictive du foyer que Boyce a réalisé dans la halle centrale du MMK (Museum für Moderne Kunst - Musée d'Art Moderne) de Francfort/Main, dans le cadre des Dornbracht Installation Projects. Un large rideau, des fauteuils cossus, des tables et des cendriers en verre invitent dans une atmosphère de froide élégance. Le caractère sculptural de ses meubles transforme pourtant le lieu en utopie. Avec cette réminiscence des Modernes, Boyce fait revivre la mémoire de leurs visions d'un meilleur avenir et présente simultanément celui-ci comme toujours pas encore intervenu.

Documentation