1 / 2

2 / 2

En marge du représentable.

Teresa Margolles s'intéresse à la mort. Ou plutôt : aux morts. Son point de départ est son travail comme assistance médico-légale dans une morgue de Mexico. Les morts qu'elle rencontre et dont parle son travail artistique sont des victimes de crimes, d'overdose, d'accidents de la route, des corps non identifiés. La plupart du temps, ils sont jeunes. Parmi eux, des enfants. « On peut lire sous une forme très aiguë les rapports sociaux et économiques d'une société sur ses morts qui, jour après jour, viennent peupler les morgues de la mégapole », explique Teresa Margolles. Muerte sin fin, présentée en 2004 au MMK (Museum für Moderne Kunst - Musée d'Art Moderne) de Francfort/Main avec le soutien de Dornbracht Culture Projects, était la première grande exposition dans le monde uniquement consacrée à l'artiste mexicaine.

Documentation