The Island KEN Paris
Download

Back to overview

Le Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris présente The Island (KEN) : Une Installation DIS, conçue et produite en coopération avec Dornbracht, co-designée par Mike Meiré

L'essentiel en bref :

Le projet : installation The Island (KEN) – coopération entre le collectif d'artistes new-yorkais DIS, Dornbracht et Mike Meiré (co-designer)
La particularité : installation hybride entre cuisine et salle de bains
La nouveauté : première présentation de l'installation artistique en Europe
L'exposition : « CO-WORKERS – Le réseau comme artiste », Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris
Durée : du 9 octobre 2015 au 31 janvier 2016



Iserlohn/Paris.
Tout récemment, The Island (KEN) a retenu l'attention au New Museum de New York : l'installation, entre cuisine et salle de bains, a été conçue par le collectif d'artistes new-yorkais DIS en collaboration avec Dornbracht et co-designée par Mike Meiré. Dans le cadre de la Triennale, elle est devenue le théâtre de discussions et d'interprétations. L'installation arrive désormais pour la première fois en Europe : dans le cadre de l'exposition « CO-WORKERS – Le réseau comme artiste », The Island (KEN) sera présentée du 9 octobre 2015 au 31 janvier 2016 au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris. Le concept de l'exposition revient à DIS. Le collectif organisera également l'année prochaine la 9ème Biennale d’art contemporain de Berlin.

Depuis 1996, Dornbracht, entreprise au rayonnement international spécialisée dans la fabrication de robinetteries et d'accessoires design haut de gamme pour la salle de bains et la cuisine, apporte son soutien à une sélection d'expositions et de projets culturels. Dans le cadre d'un échange permanent avec des artistes, musiciens, architectes et designers indépendants, l'entreprise a acquis un regard innovant sur les espaces de vie que sont la salle de bains et la cuisine et a joué un rôle significatif dans l'émergence d'une « culture dans la salle de bains », une ambition qui s'exprime également aujourd'hui dans la devise de la marque : « Culturing Life ». La réflexion menée depuis plusieurs années par Dornbracht sur l'art et la culture délivre continuellement de nouvelles impulsions et fait avancer le leadership en matière de technologie et d'innovation dans les espaces de vie que sont la salle de bains et la cuisine.

C'est justement cette conjonction unique d'engagement culturel durable et d'exigence maximale en termes de qualité et d'esthétique qui a poussé le collectif d'artistes new-yorkais DIS à faire appel à Dornbracht pour un projet commun : en collaboration avec le directeur artistique et designer Mike Meiré, qui accompagne la marque Dornbracht depuis plus de 20 ans, ils ont développé The Island (KEN) – un produit hybride qui connecte les espaces de vie habituellement séparés que sont la cuisine (espace social) et la salle de bains (espace privé) et ainsi remet en question les modèles acquis de logique et d'application. La précision et la finition haut de gamme du projet traduisent le grand sérieux du nouveau « produit » et viennent immanquablement titiller les habitudes visuelles du public.

Au cœur de The Island (KEN), on retrouve l'Horizontal Shower de Dornbracht avec une station d'eau potable intégrée. L'Horizontal Shower est un système de douche innovant qui offre une expérience inédite en position couchée. Elle combine six Water Bars encastrées au-dessus du plan de couchage. Un panneau de commande central permet de sélectionner diverses chorégraphies aquatiques pour un effet, au choix, rééquilibrant, stimulant ou relaxant. L'autre partie de l'installation se compose d'un bloc cuisine avec évier, d'un plan à induction et de la robinetterie Lot de Dornbracht, qui se commande via un panneau numérique Smart Water avec capteur au pied. Avec son apparence strictement sculpturale-architecturale et son bec extrêmement plat, Lot s'intègre parfaitement dans l'ambiance minimaliste de l'installation.

« The Island (Ken) incarne une symbiose parfaite entre art et design. La fusion de ces deux disciplines met en relief la puissance esthétique et atmosphérique des produits Dornbracht et les transpose dans un contexte étranger. Le résultat : un espace qui sort des limites conventionnelles des pièces fonctionnelles et offre un nouvel aperçu sur le monde (de Dornbracht).

« KEN » signifie « horizon spirituel », je trouve que c'est une dénomination tout à fait adaptée pour cette unité hybride. Elle met au défi notre manière de penser, ouvre notre esprit et nous interroge sur nos attentes concernant les structures et objets du quotidien, tels que nous les connaissons. » (Mike Meiré)

The Island (KEN) est présentée du 9 octobre 2015 au 31 janvier 2016 dans le cadre de l'exposition « CO-WORKERS – Le réseau comme artiste » à l'ARC, le département d'art contemporain du Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris. En parallèle, DIS propose le clip « Renotopia » élaboré à l'occasion de la première à New York (à voir sur www.vimeo.com/121825547).



À propos de DIS
DIS est un collectif d'artistes new-yorkais composé de Lauren Boyle, Solomon Chase, Marco Roso et David Toro. Les interventions culturelles de DIS s'expriment sur de nombreux médias et plates-formes très divers. Il s'agit aussi bien d'expositions relatives à un lieu, comme un musée ou une galerie, que de projets en ligne en continu. Le DIS Magazine, plate-forme virtuelle fondée en 2010 par Nick Scholl, Patrik Sandberg et S. Adrian Massey III, entre autres, en fait notamment partie. Il thématise l'art, la mode, la musique et la culture, tout en dessinant et en promouvant de nouvelles pratiques créatives. Depuis sa fondation, le magazine s'est étendu à une communauté internationale d'auteurs, de photographes, de musiciens et de DJ. Parmi les projets les plus récents, on compte par exemple DISimages (2013), une agence de photos professionnelle qui attire les artistes dans le but de produire des images pour l'utilisation privée ou commerciale, ou encore DISown, une boutique en ligne qui fait également office de terrain d'essai pour les objets d'art actuels. À la base de toutes les activités de DIS, on retrouve la recherche d'un champ de tension entre culture populaire et critique des institutions. C'est pourquoi le collectif d'artistes met à disposition ses projets sur le plus public et le plus démocratique des forums : Internet. En 2016, DIS organisera la 9ème Biennale de Berlin.

Plus d'informations au sujet de DIS sur Internet :
www.dismagazine.com


À propos de l'exposition « CO-WORKERS – Le réseau comme artiste »
Du 9 octobre 2015 au 31 janvier 2016, le Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris présente l'exposition « CO-WORKERS – Le réseau comme artiste » au sein de son département d'art contemporain, l'ARC (Animation, Recherche, Confrontation). Elle propose une sélection d'artistes internationaux formés dans les années 2000 qui basent essentiellement leurs pratiques innovantes sur le réseau. L'exposition fait émerger un langage artistique inédit inspiré principalement des ressources d'Internet.
La révolution numérique a engendré de nouveaux modes de communication liés à un flux constant d'informations. L'utilisateur est à la fois indépendant et relié à des réseaux multiples, au-delà de toutes limites géographiques. Cette organisation est symptomatique de ce que le sociologue Barry Wellman appelle « l'individualisme connecté ». Du même coup, l'être humain perd son statut de seul sujet pensant : ce que l'on nomme aujourd'hui « l'Internet des choses » renvoie à l'idée que les objets qui nous entourent composent une forme propre « d'environnement intelligent ».
Les artistes participant à cette installation explorent les limites de l'intelligence et de la conscience humaine et s'intéressent à la manière dont celles-ci peuvent s'étendre aux machines, aux animaux et autres organismes vivants. Dans une société caractérisée par l'accélération des données et l'omniprésence de l'image, les artistes s'inscrivent dans une culture de la visibilité, où les limites entre sphères privées et publiques s'estompent, où l'intimité devient « extimité ».

Pour concevoir la mise en scène de l'exposition, les artistes du collectif DIS se sont inspirés des espaces de travail collectif, des centres commerciaux ou encore des zones de transit d'aéroport. Le musée lui-même prend ainsi la forme d'un réseau associant œuvres, installations interactives et performances, pour s'inscrire dans un monde de flux de données perpétuel.

The Island (KEN) fait office de lieu de conférences et de rencontres à l'occasion desquelles les thèmes de l'exposition seront abordés. Parmi les artistes participant, on retrouve notamment Aids-3D, Ed Atkins, Trisha Baga, Ian Cheng, Douglas Coupland, DIS, David Douard, Cécile B. Evans, GCC, Parker Ito, Christopher Kulendran Thomas, Mark Leckey, Clémence de La Tour du Pin, Shawn Maximo, Nøne Futbol Club, Aude Pariset, Rachel Rose, Hito Steyerl et Ryan Trecartin.

Commissaires de l'exposition : Angeline Scherf, Toke Lykkeberg, Jessica Castex
Mise en scène : DIS
#expoCOWORKERS
The Island KEN Paris
01_The Island KEN Paris « The Island (KEN) » : conçue par DIS en collaboration avec Dornbracht et co-designée par Mike Meiré. Photos : Heji Shin, Copyright : Dornbracht
02_The Island KEN Paris « The Island (KEN) » : conçue par DIS en collaboration avec Dornbracht et co-designée par Mike Meiré. Photos : Heji Shin, Copyright : Dornbracht
The Island KEN Paris
03_The Island KEN Paris « The Island (KEN) » : conçue par DIS en collaboration avec Dornbracht et co-designée par Mike Meiré. Photos : Heji Shin, Copyright : Dornbracht
The Island KEN Paris
04_The Island KEN Paris « The Island (KEN) » : conçue par DIS en collaboration avec Dornbracht et co-designée par Mike Meiré. Photos : Heji Shin, Copyright : Dornbracht